accueil

La galère des défilés

Après avoir harcelée Angèle au téléphone (une bonne dizaine de coups de fil ;-) ), Lucie a réussi à décrocher un rendez-vous avec la numéro 1 actuelle !! Elle lui fait le même topo qu'avec Charles, en espérant que ça marche aussi bien. Sinon, tant pis !
Et oui, les doigts dans le nez, Lucie a le chic pour mettre les gens dans sa poche ! Juste un dîner a suffi pour que les deux femmes s'entendent à merveille et que Angèle en redemande !

Tod est maintenant député. Il roule en Viper, il a des tas d'amis grâce à sa femme. La politique lui sied comme un gant. Lui qui n'arrivait à rien dans les autres carrières, il a trouvé sa voie et il en est ravi.
Il regrette seulement de ne voir sa femme que pendant les repas et de ne plus avoir aucun contact physique avec elle. C'est bien dommage, mais il rattrape son manque d'affection avec sa fille et son chat.

Rico Fabrizzi a réclamé la présence de Lucie pour un défilé. Celle-ci n'a jamais fait ça et est un peu inquiète, mais elle se lance, c'est bon pour son image... enfin, si elle ne se plante pas !

Elle commence par les tenues habillées, espérant que ce drôle de phénomène qu'est Rico ne lui fasse pas porter ses vêtements haute-couture qui ne ressemblent à rien !
Ae ae ae ! Une affreuse chute pour Lucie qui se prend les pieds dans sa robe longue ! Et en bout de podium en plus ! Espérons que le ridicule ne tue pas...

Et c'est loupé, il veut présenter sa collection abominable et importable ! Au moins, il faut porter la tête haute ce qui fait une jolie silhouette à Lucie...
Malheureusement, les chutes se succèdent et Rico la vire en plein défilé ! Lucie n'a plus qu'à retourner à son single rock...

Un bus d'une équipe de foot débarque devant la maison : ça y est, Lucie devient une curiosité de la ville ! Mais bon, elle ne peut pas aller les saluer, elle est en train de dormir.

Tod est épaté ! Lucie est en neuvième place du top dix de la pipelette ! Même si les journées passent à cent à l'heure et qu'ils passent leur temps à se croiser, il est fier de sa femme. Il regrette cependant la vie calme et chaleureuse de la vie de famille dont il rêvait...

Jaye Osipa donne une seconde chance à Lucie pour un défilé de mode à but caritatif. C'est pour la bonne cause, alors Lucie affronte ses peurs et se lance.
Ca avait bien commencé, mais rien à faire, c'est la catastrophe ensuite ! Lucie arrivera-t-elle à passer cette épreuve du défilé ? Parce que José, son impresario l'a prévenue :
- "Tu es la risée des stars en ce moment. Il faut que tu leur prouves que tu peux le faire, et bien !"

Tod commence à en avoir raz-le-bol de son boulot. Personne n'écoute ses avis, il a l'impression de ne servir à rien. Il se demande s'il ne devrait pas changer de métier. Il aimait bien la politique, il s'y sentait à l'aise, mais c'est vraiment un monde trop pourri, il en a marre de se faire des amis "professionnels" et il a peur de tomber dans des embrouilles. Il aimerait bien en parler à Lucie mais celle-ci est trop fatiguée. Elle s'épuise pour réaliser son rêve. Tod se rappelle qu'il rêvait d'une chose quand il était petit : être prestidigitateur. Le plus dur pour lui s'est de réussir à le prononcer !! Peut-être qu'il devrait essayer...

suite